Béni de Dieu, déni du diable
Incapable d’être coupable
Tu es belle
Indéniable.
Tu es belle comme la mer et la Terre
Avant la prolifération humaine.
E
t pourtant tu es femme.
Tu es belle comme le vent qu’on ne peut voir
Belle comme le matin et le soir.
Tu es belle et tu n’es pas la seule
Tu es belle entre les belles,
mais dans la ribambelle des belles, tu n’es pas l’étoile.
Tu es l’une d’elles
La mienne
Et pourtant tu ne m’appartiens pas
Mais tu es la seule île déserte où je pourrais vivre avec toi.