Plus ne suis ce que j’ai été,
Et ne le saurais jamais être ;
Mon beau printemps et mon été

Ont fait le saut par la fenêtre.

Amour, tu as été mon maître :
Je t’ai servi sur tous les dieux.
Ô si je pouvais deux fois naître,
Comme je te servirais mieux !